Le Private Equity : comment ça marche ?

Vous voulez comprendre comment fonctionne le Private Equity.

Image 1
Image 2

Pouvez-vous nous rappeler en quelques mots ce qu’est le private equity ?

Le Private Equity est un métier récent (qui date du début des années 80). Il consiste à ce que des détenteurs de capitaux institutionnels (caisse de retraites, fonds de pension, compagnies d’assurance, banques et individus fortunés) souhaitant investir dans des sociétés non cotées délèguent la gestion de ces investissements à des société de gestion ultra spécialisées.

Né aux Etats-Unis, le Private Equity a connu un développement spectaculaire au cours des 40 dernières années tant du point de vue géographique (il est présent quasiment dans tous les pays du monde avec environ 4 000 sociétés de gestion recensées), que du point de vue de la typologie cible des sociétés :

  • Start-ups ou fonds de Venture Capital
  • Sociétés en pleine croissance (ou Growth / capital développement)
  • Rachat de sociétés avec utilisation d’un effet de levier (utilisation de dette) – LBO (Leverage Buy-Out) en anglais.
  • Sociétés en retournement.

Vous trouverez plus de détails sur ces différentes typologies de sociétés dans le rubrique du site dédiée au Private Equity.

Comment fonctionnent les cash flows dans le PE : appels de capitaux ? distributions ?

Les investisseurs sont appelés au fur et à mesure des besoins liés aux prises de participation réalisées par les fonds. Les appels sont concentrés sur la période d’investissement des fonds, mais peuvent également être réalisés au cours de la période de désinvestissement afin de financer les frais ainsi que d’éventuels compléments d’investissement que les fonds peuvent être amenés à réaliser. Les distributions interviennent à partir du moment où les fonds cèdent les participations ou bien effectuent des opérations de refinancement.

Comment expliquez-vous les frais du Private Equity ?

Par nature, le métier du Private Equity est un métier qui exige des équipes étoffées et d’une très haute compétence. En conséquence c’est une classe d’actifs qui facture des frais de gestion élevés :

– environ 2% par an sur les capitaux souscrits ;

– et 20% des plus-values générées à condition de délivrer à minima 8% de rendement annuel net aux investisseurs (le carried interest).

Mais lorsque l’on parle d’une performance moyenne historique comprise entre 10% et 15% par an, cela s’entend net des frais et du carried interest.

Les frais du Private Equity sont donc élevés mais la performance du PE sur la durée est supérieure à celle de toutes les autres classes d’actifs.

Qu’est-ce que le carried interest ?

Il se définit comme la participation aux bénéfices des équipes de la société de gestion du fonds de Private Equity, en fonction de la performance réalisée par le fonds. En général cette participation correspond à 20 % des plus-values réalisées au-delà d’un TRI (Taux de Rentabilité Interne) annuel minimum (ou hurdle rate) qui est le plus souvent de 8 %, après prise en compte des frais de gestion.

Si le TRI minimum n’est pas atteint, aucun carried interest n’est dû.

Qu'est-ce qu'un FPCI ?

Le FPCI (Fonds Professionnel de Capital Investissement) est la nouvelle dénomination de l’ancien FCPR (Fonds Commun de Placement à Risque). Le FPCI est un fonds d’investissement qui n’a pas de personnalité morale. Il est géré par une société de gestion, agréée par l’AMF (l’Autorité des Marchés Financiers), qui agit au nom et pour le compte du FPCI, le représente et l’engage. Ses actifs doivent être constitués pour au moins 50% de titres qui ne sont pas admis aux négociations sur un marché.

Le FPCI est réservé aux professionnels ou aux investisseurs avertis (minimum 100 000 euros).

 

Posez nous toutes vos
questions
Nous nous engageons à vous répondre sous 72 heures
si vous êtes client d’Altaroc.
Posez votre question
Recevez toutes nos
réponses
Chaque semaine, nous envoyons les réponses à toutes
les questions posées depuis notre site
Entrez votre adresse e-mail
Posez-nous
votre question
S'abonner
Altaroc lance son Millésime #2

Un nouveau portefeuille de fonds de Private Equity d'exception accessible en 100% digital dès 100 000 €!

Après le succès du Millésime #1, l’équipe Altaroc est heureuse d’annoncer que son Millésime #2 est désormais ouvert à la souscription.

Spendesk devient la 26ème licorne françaiseInclus dans le Millésime #1 d'Altaroc

Après sa nouvelle levée de fonds de 100 millions d’euros, Spendesk devient la 26ème licorne française !